Abelinis | Cela arrive que Realiser une pause dans sa vie sexuelle pendant un certain temps aide a se retrouver et a reapprivoiser le desir.
59524
post-template-default,single,single-post,postid-59524,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-2.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,grid_1300,woocommerce_installed,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Cela arrive que Realiser une pause dans sa vie sexuelle pendant un certain temps aide a se retrouver et a reapprivoiser le desir.

Cela arrive que Realiser une pause dans sa vie sexuelle pendant un certain temps aide a se retrouver et a reapprivoiser le desir.

Ne point faire l’amour pendant un certain temps peut etre salutaire Afin de plusieurs.

“J’ai connu une toute premiere histoire d’amour assez longue, du lycee jusqu’a J’ai fin de mes etudes superieures, raconte Celine, 34 annees. Mais finalement, nous nous sommes separes. J’avais alors 23 ans. Et pendant presque quatre annees, il n’y a eu personne. Je ne saurais gui?re trop expliquer pourquoi. Est-ce que j’avais besoin d’effectuer mon deuil de celui dont je pensais qu’il pourrait i?tre le pere de les bambins ? Est-ce que j’etais accaparee avec le commencement de ma vie professionnelle ? Complique a dire, mais claque est que pendant quatre annees, rien.”

Un no man’s land sexuel que Notre jeune femme n’a moyennement en gali?re vecu. “J’me sentais evidemment un brin seule des fois, mais je ne peux nullement penser que j’ai eprouve un manque physique. D’abord, j’ai forcement ete assez decomplexee vis-i -vis en masturbation, donc le bonheur, je savais De quelle fai§on le tomber sur. Ensuite, ces trois annees ont ete riches de rencontres amicales et d’experiences professionnelles.”

“Une veritable pression sociale”

“Et et je m’occupais de moi, je n’oubliais nullement Afin de autant que j’avais un corps, reprend Celine. Mon entourage s’inquietait plus que moi a vrai dire. Il existe une veritable pression sociale via la question.” Cette periode d’abstinence te prend fin un beau jour de decembre. “Une soiree chez des amis, ‘il’ etait la, j’etais en general prete et je me suis reveillee chez lui. Ca n’a pas dure, mais certains mois xpress apres, j’ai rencontre Mathieu. Et sexuellement, ca se passe tres bien”, souligne votre petit femme.

Celine ne regrette jamais ces annees sans sexe. Avec le recul, elle confie avoir appris a se suffire a elle-meme, a ne point compter via votre nouvelle pour se sentir “entiere”. “Surtout, je ne me serais nullement respectee de faire l’amour sans en avoir envie. Qu’il n’y ait pas de sentiments, ce n’est jamais un probleme. J’ai connu de reellement bonnes rencontres tout d’un soir. Mais on doit du desir. Et a ce moment-la, je n’en avais jamais. Il etait peut-etre ailleurs, au niveau professionnel ou amical. Lorsqu’il reste revenu, j’ai ete bien plus tri?s qu’avant, je me suis decouvert une sensualite que je ne me connaissais nullement. Peut-etre avais-je besoin de me prouver certaines trucs, de ne plus faire l’amour pour comprendre a quel point j’aimais ca.”

“Oui, les mains d’un homme sur mon corps me manquent”

Autre histoire, autre ressenti, celui d’Armelle, 42 ans. Ca fait 2 annees qu’elle n’a jamais eu de rapports sexuels. “J’ai divorce de mon mari, qui est parti pour une nouvelle. Je commence bien juste a remonter J’ai pente. Mes amies me disent de m’inscrire sur Tinder, mais je n’en ai pas la force. J’ai trop peur de ne point trouver un seul homme qui s’interesse a moi. D’ailleurs l’idee de me mettre a nu devant votre inconnu, a un age ou le corps n’est plus aussi tonique, au milieu des stigmates de faire mes grossesses, cela me terrifie.”

“Avec mon mari, je n’y faisais pas attention, il connaissait notre corps, mes vergetures, la cellulite, il nos aimait aussi. Enfin, je pensais qu’il les aimait. Neanmoins, la, honnetement, j’aurais du mal.”

Armelle souffre de une telle “mise en sommeil”. “La solitude, je m’y fais, d’autant que j’ai mes enfants quelques jours sur deux et bien d’amis. Mais j’ai toujours aime faire l’amour et oui, ca me manque. Les mains de nous sur moi, le desir qui monte, l’orgasme. La seule chose de positive, c’est de ne plus avoir a penser a une contraception. Neanmoins, concernant le demeure, je ne vois nullement. J’espere vaincre les angoisses et avoir le courage de me lancer de nouveau bientot.”

L’impression de ne plus etre desirable

Ce manque, Claire, 45 ans, le ressent aussi, aussi meme qu’elle est en couple. “Je n’aurais jamais pense faire partie de ces gens maries qui petit a petit ne font plus l’amour. Mais la verite, c’est qu’on n’a pas grand chose fait depuis un an. Certes, ce n’est jamais si long a l’echelle d’une vie, mais si on se couche l’ensemble des soirs avec la meme personne et que plus rien ne se marche, c’est une eternite.”

“Mon mari fut infidele. Je l’ai decouvert, on a eu une grosse pi?te, ainsi, finalement, on a decide de rester ensemble. Neanmoins, quelque chose a ete casse, on n’y arrive plus. Notre pire, c’est qu’on n’en parle aussi gui?re. C’est l’elephant dans la piece.”

Au-dela de ce que votre abstinence dit de le couple, Claire supporte de moins en moins une telle impression de ne plus etre desirable: “Je n’ai que 45 ans. Je ne me vois pas me priver de rapports charnels pour forcement. D’autant que je tombe sur bien que je compense en mangeant compulsivement. C’est tel si mon corps etait declare inapte, comme s’il ne pouvait plus servir.”

“Cette parenthese sexuelle nous a vraisemblablement sauves”

Des problemes de desir, il y en a eu aussi pour Marie et Cedric, maries depuis quinze ans. “On a eu une longue traversee du desert. Je travaillais bon nombre, lui aussi, on a finit via ‘oublier’ de se toucher. Mais au bout de longs mois a ne plus Realiser l’amour, on a reussi a en parler et j’habite allee voir un sexologue”, raconte Marie.

“Honnetement, ce qui venait tout ainsi surtout de moi. Mon therapeute m’a appris a ‘defocaliser’, a ne point faire du sexe une obsession. Petit a petit, on a appris a se redecouvrir avec Cedric. On a essaye des choses qu’on ne faisait jamais avant, une nuit a l’hotel en emplie semaine, on s’est envoye des sextos. J’ai fait du sport, des massages”, enumere Sophie.

admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.