Abelinis | « que souffle la romance » : Les personnes LGBT sont (enfin) a la fete dans les films de Noel
59471
post-template-default,single,single-post,postid-59471,single-format-standard,qode-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,pitch-ver-2.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,grid_1300,woocommerce_installed,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

« que souffle la romance » : Les personnes LGBT sont (enfin) a la fete dans les films de Noel

« que souffle la romance » : Les personnes LGBT sont (enfin) a la fete dans les films de Noel

INCLUSIVITE Depuis Notre comedie lesbienne « Ma belle-famille, Noel et moi », sortie en 2020, les films de Noel semblent encore et puis s’ouvrir aux personnages LGBT.

Mais ont-ils leur place dans un univers des fois tres codifie et naif ?

  • Comme Afin de nos autres genres cinematographiques, la soiree de Noel devient Sans compter que qui plus est inclusif, avec desormais des personnages gays et lesbiens mis c’est parti.
  • Netflix a foutu web, le 2 decembre, que souffle la romance, sa premiere comedie de Noel mettant en scene des personnages principaux gays.
  • Un an auparavant, Ma belle-famille, Noel et moi, avec la comedienne Kristen Stewart, etait diffuse avec Sony en France.

Les fetes de fin d’annee approchent, nos retrouvailles familiales se precisent et, comme a chaque fois, l’eternel celibataire une famille s’interroge.

les parents vont-ils encore essayer de me caser avec le fils du cousin en voisine ? Dois-je assumer de m’etre fait plaquer trois semaines avant le 24 decembre ? Mon colocataire pourrait-il pretendre, le temps d’une soiree, d’etre mon petit ami ? Si ces interrogations ont la possibilite de sembler tres familieres, c’est parce qu’il s’agit plus ou moins de celles que se pose toujours le personnage principal d’un film de Noel. Si, jusqu’a present, votre dernier est plutot heterosexuel, nos scenarios sont (enfin) occupe a remplacer.

Dans Que souffle la romance, la nouvelle comedie romantique de Netflix labellisee « film de Noel », Peter (Michael Urie) est un homme de 40 ans, eternel celibataire a Los Angeles, qui se pose l’ensemble de ces questions, alors que c’est ouvertement. homosexuel. Il propose a Nick (Philemon Chambers), le colocataire, lui aussi gay, de venir avec lui au New Hampshire, Afin de passer la fin de l’annee en famille. Comme dans chacune des meilleures ?uvres du genre – votre n’est donc pas vraiment votre spoiler -, les deux amis se rendent finalement compte qu’ils se seront i  chaque fois aimes et choisissent de tout plaquer Afin de se reinstaller dans la ville d’origine de Peter.

Ce long-metrage, presente comme la toute premiere rom-com de Noel gay de Netlifx, arrive un an apres Ma belle-famille, Noel et moi, autre film du genre d’un grand studio, Sony, avec en vedette un couple de femmes lesbiennes. La plupart chaines americaines, specialisees dans les comedies romantiques (Lifetime, Hallmarck Channel…), ont elles aussi ouvert leurs portes voili  un an a des personnages principaux LGBT avec The Christmas Setup, The Christmas House et Under the Christmas Tree.

Une communaute « reconnue » et « legitime »

Pourquoi ce virement inclusif des films de Noel, qui se construisent pourtant traditionnellement concernant une romance heterosexuelle tres clichee ? Selon Caroline San Martin, maitresse de conferences en ecriture et pratiques cinematographiques a la Sorbonne, c’est parce qu’il y a aujourd’hui « une reconnaissance de la communaute LGBT dans la societe dans laquelle on vit ».

« Un film est en mesure de etre categorise d’apres la maniere dont les spectateurs se reconnaissent en site de rencontre que pour cГ©libataires de voyage lui, en tant que classe sociale ou culturelle. Ces derniers temps, la categorisation se fait par reconnaissance d’une communaute dans un long-metrage, cela permet de le labelliser d’une certaine maniere. Notre communaute LGBT etant aujourd’hui reconnue, celle-ci en devient legitime, ce qui lui permet d’apparaitre dans un endroit de representation comme le cinema. Neanmoins, la reconnaissance des individus dans la sphere publique a enfile un moment a arriver », analyse l’enseignante.

Et si les plateformes et studios se mettent au film de Noel inclusif, c’est aussi parce que les ?uvres cinematographiques LGBT recemment sorties ont pour la majorite bien fonctionne. A l’image du drame Call Me By Your Name, grand succes critique et public d’une fin d’annee 2017, ou d’une comedie dramatique Love Simon, qui a eu votre joli echo chez nos adolescents et jeunes adultes en 2018.

Sacrifier la realite des personnes LGBT+ ?

Neanmoins, est-ce possible d’integrer a tout tarifs votre ou plusieurs personnages LGBT+ dans ce genre tres codifie, sans trahir leur realite ? C’est la question qui se pose en regardant que souffle la romance. Si les films de Noel ne semblent pas connus pour leur realisme criant, beaucoup d’elements surprennent dans la rom-com de Netlfix. Comme la famille qui accepte totalement l’homosexualite du personnage principal, la maman qui organise un rendez-vous amoureux entre son gamin et le coach sportif lui aussi gay, ou bien le heros qui decide de revenir habiter dans sa ville d’origine.

Toutes les familles ne rejettent evidemment gui?re les gens LGBT en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identite de genre. Mais il est assez exceptionnel que des amis, surtout pour nos plus ages, soient aussi ouverts d’esprit.

Peter travaille comme communicant a Los Angeles, concernant la cote ouest des Etats-Unis, soit a l’autre bout du New Hampshire, sur la cote est. Si les raisons de son eloignement ne sont jamais donnees, il n’est pas etonnant qu’une personne LGBT quitte sa petite metropole pour une plus grande ou l’homophobie reste plus diluee. C’est d’emblee plus etonnant quand il fera La selection d’y revenir, meme s’il s’agit du trope habituel au sein des films de Noel.

Une bouffee d’air frais

Faut-il sacrifier la naivete guimauve des longs-metrages, ainsi, instaurer une pincee de realisme ? Caroline San Martin n’en est pas sure. S’appuyant i  propos des travaux de l’ecrivain Stanley Cavell, elle explique que le cinema « va permettre de mettre en avant l’opportunite d’une seconde chance ».

« Cette foi en la seconde chance nous va permettre, en tant que spectateurs, de devenir meilleurs au sein de la societe. Comme le personnage donne une seconde chance aux autres, je peux aussi le faire. Ca permet non pas de conduire un recit realiste mais de mettre c’est parti l’occasion de la seconde chance au vrai. Notre fiction peut influencer le vrai », poursuit la maitresse de conferences.

admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.